Mot du président Alain de Bourcy

Valeurs et Innovations

Notre profession aura de nouveaux défis dans un futur proche : dossier de soin partagé, vente de médicaments en ligne, prescription électronique, traçabilité des médicaments – beaucoup de « e-dossiers » et d’informatisation de notre métier qui mériteront une adaptation de notre savoir-faire et de notre gestion quotidienne d’une officine. Loin d’être opposé à l’innovation et aux nouvelles technologies déjà implantées dans nos pays voisins et qui s’installeront tôt ou tard dans nos officines, elles ne devront et ne pourront toutefois jamais remplacer les conseils d’un pharmacien et la relation thérapeutique avec son patient.

A l’ère de la technologie mobile, cette évolution proposera également de nouvelles opportunités à offrir des soins de qualité aux patients, à condition de respecter les valeurs de notre profession. Pour le SPL, le respect des principes déontologiques, pilier du métier de pharmacien, doivent demeurer une priorité.

Ces nouvelles technologiques peuvent être perçues par certains comme un changement important, voire difficile, et c’est de la responsabilité du SPL d’être leur guide et leur repère afin de les accompagner dans ce processus. Le SPL aura encore de grands défis et de nombreux dossiers importants à régler. Cela ne se fera pas du jour au lendemain et après des décennies à avoir été plus réservé, l’heure est à la communication et à la collaboration entre ses membres, Confrères et Consœurs, dans l’intérêt de la profession afin d’aborder solidairement les défis qui nous attendent.

Etre pharmacien titulaire d’une officine n’est pas une sinécure et notre métier requiert de nombreuses compétences : exceller dans la gestion des ressources humaines, avoir des réflexes économiques pointus mais avant tout, avoir la capacité d’écoute, d’analyse et de conseil, car notre mission première est d’être au service de nos patients. La santé est un marché cerné par des barrières déontologiques bien définies et le combat engagé pour la revalorisation de l’acte de dispensation pharmaceutique est un axe prioritaire de l’action du SPL.

Pour le pharmacien, les patients ne doivent pas être considérés comme des purs consommateurs, mais des personnes ayant un droit fondamental aux soins de santé, 24h sur 24h, 7 jours sur 7, 365 jours par année à travers tout le pays.

J’aimerais saisir l’opportunité de cette tribune pour remercier nos membres qui participent aux commissions de travail. Merci également aux membres du Conseil d’Administration pour leur grande implication et leur dévouement. Le SPL s’efforce de se bonifier, je vous encourage donc à nous faire part de vos impressions et de vos commentaires.

 

Alain de Bourcy,
Président du SPL