SSPF - Spécifique - Affections thrombo-emboliques veineuses

SSPF - Spécifique - Affections thrombo-emboliques veineuses

Formation spécifique – SSPF

Affections thrombo-emboliques veineuses

Les pathologies thromboemboliques veineuses représentent un problème de santé mondial. En Belgique, près de 20.000 personnes développent une thrombose veineuse par an. Celles-ci se compliquent parfois en embolies pulmonaires.

Le traitement et la prévention de la thrombose se sont longtemps limités aux dérivés hépariniques injectables et aux antagonistes de la vitamine K (AVK) administrés par voie orale. Ce sont des inhibiteurs indirects de la coagulation. Les traitements par AVK nécessitent des mesures régulières de leur activité en raison d’importantes variations d’efficacité entre les individus et d’interactions médicamenteuses ou alimentaires. Des anticoagulants oraux directs (AOD) ont ensuite été développés, aussi connus sous le nom de « nouveaux anticoagulants ». Ils présentent plusieurs avantages : une dose-réponse prédictible et peu d’interactions médicamenteuses et alimentaires. Cependant, les interactions médicamenteuses, même si elles sont moins fréquentes qu’avec les AVK, restent nombreuses et l’utilisation de plus en plus importante de compléments alimentaires compliquent encore un peu plus la tâche des professionnels de santé.

Dans tous les cas, la connaissance de la pharmacologie de ses produits est primordiale, une insuffisance de l’intensité du traitement risquant de provoquer des thromboses et un excès des hémorragies. Pourtant, un récent rapport du KCE aborde l’observance du médecin à la prescription d’une dose adéquate. Ce rapport démontre que, par rapport aux études pivots, une dose réduite d’AOD était utilisée plus souvent dans la vie réelle. Ceci peut être dû à des populations différentes mais aussi à une prescription non-adéquate des posologies.

Dans tous les cas, les antithrombotiques, y compris ceux de nouvelle génération, ne rencontrent pas la promesse d’une gestion facile de la pathologie thromboembolique. Il convient donc aux professionnels de la santé de s’informer et de maitriser ces traitements dont la mauvaise gestion peut s’avérer dramatique pour le patient.

 

Formation réservée aux pharmaciens.

Orateurs: Professeur Jonathan Douxfils ( UNamur)
Actualités pharmacothérapeutiques – Formation Générale (4 crédits)

Accueil: 19h15

Début de la conférence: 19h45

 

Veuillez trouver ci-joint le lien d’inscription.