SSPF - Hépatites: avancées thérapeutiques, prévention et suivi - Rôle du pharmacien

SSPF - Hépatites: avancées thérapeutiques, prévention et suivi - Rôle du pharmacien

Les hépatites peuvent être divisées en deux groupes en fonction de leur mode de transmission, féco-orale (hépatites A et E) ou parentérale (hépatites B, C, et D). L’hépatite E est l’hépatite la plus méconnue du grand public ainsi que des médecins. Elle est néanmoins devenue l’hépatite à transmission féco-orale la plus fréquente dans nos régions, dépassant en incidence l’hépatite A. Si certains patients sont contaminés lors de voyages à l’étranger, dans la plupart des cas, cette hépatite se contracte en Belgique. L’hépatite C et l’hépatite B évoluent très fréquemment vers la chronicité avec un risque important d’apparition au cours du temps d’une cirrhose et d’un carcinome hépatocellulaire.

Elles représentent par conséquent un problème important de santé publique. L’hépatite C est devenue ces dernières années une maladie curable grâce à l’utilisation de médicaments antiviraux donnés pendant une periode courte (8 à 12 semaines) et procurant une guérison dans presque 100% des cas. La courte durée du traitement nécessite néanmoins une compliance importante et une gestion stricte des médications associées vu le risque d’interaction, de façon à obtenir les résultats escomptés. Les antiviraux utilisés dans l’hépatite B sont par contre prescrits à vie, ce qui nécessite une gestion au long cours.

Les thématiques susceptibles d’intéresser les pharmaciens d’officine sont donc multiples et variées : prévention (vaccinations, conseils pour les voyageurs, prophylaxie de la contamination potentielle de l’entourage) ; conseils lors de la prise d’antiviraux, surveillance des interactions médicamenteuses potentielles ; influence des hépatites chroniques sur la fonction hépatique et adaptation posologique d’autres traitements.

Orateur: Professeur Jean Delwaide